Les 10 Règles du Dharma

Pratiquement tout le monde a entendu parler du karma dans un contexte ou un autre. Il est utilisé dans toute la culture occidentale et a été largement adopté par d’innombrables. Mais le karma n’est que la moitié de la pièce. Le Dharma est l’autre. Alors, quelle est la différence entre ces deux facettes essentielles de la philosophie orientale?

  • Karma: Les actions que l’on fait par rapport à son dharma, et la “dette” qui découle de mauvaises actions.
  • Dharma: Devoir dans cette vie. Le Dharma dépend de votre naissance et du temps de votre vie, c’est-à-dire- les circonstances de votre environnement et ce que vous pouvez faire pour les impacter.

Dans un sens, le dharma pourrait être considéré comme la tâche de toute une vie, et le karma, les étapes que l’on doit prendre pour accomplir la tâche.

Le Dharma est votre but. C’est ce que vous avez l’intention de faire dans la vie. C’est en quelque sorte le but, alors que le karma est ce que vous faites pour y arriver. C’est le chemin de la justice et de la vie selon les codes de conduite décrits par les enseignements spirituels universels. Le but du dharma n’est pas seulement d’atteindre une union de l’âme avec la réalité suprême, il suggère également un code de conduite destiné à assurer à la fois les joies du monde et le bonheur suprême. Rishi Kanda a défini le dharma dans Vaisesika comme “qui confère les joies du monde et conduit au bonheur suprême”.

Donc vraiment, c’est assez simple: le dharma consiste à trouver votre plus grand bonheur.

VOIR AUSSI: Les 10 Règles Du Karma

Les 10 Lois du Dharma

Alors, comment trouvez-vous votre dharma? Ce n’est pas vraiment facile à faire, non? L’ancien sage Manu a prescrit 10 règles essentielles pour l’observance du dharma:

  1. Patience (dhriti) – Rester en sécurité dans votre propre paix intérieure.
  2. Pardon (kshama) – Laisser aller des choses qui ne vous servent pas nécessairement.
  3. Piété ou maîtrise de soi –dama) – Sachant que les meilleures choses viennent à ceux qui attendent.
  4. Honnêteté (asteya) – C’est vraiment plus sur le non-vol; ne prenez pas ce qui ne vous appartient pas.
  5. Sainteté (shauch) – Propreté dans l’esprit, le corps et l’âme.
  6. Contrôle des sens (indraiya-nigrah) – Méditation et contrôle de la force vitale.
  7. Raison (dhi) – Guider votre vie avec une raison calme conduit à un grand succès.
  8. Connaissances ou apprentissage (vidya) – Acquérir des compétences qui ajoutent de manière significative à votre capacité à offrir de la valeur est un pas énorme vers un succès complet.
  9. Vérité (satya) – Réaliser que la vérité apporte le résultat le plus élevé pour vous et les autres.
  10. Absence de colère (krodha) – La colère empoisonne notre capacité à mener nos vies de manière positive et puissante.

Ce sont des lignes directrices qui vous aideront à trouver la bonne voie et à transformer votre vie en quelque chose de vraiment épanouissant.

Conclusion

L’exemple le plus simple de voir le dharma en action est à travers le travail et la façon dont les gens servent les autres. Dans le monde du travail, il n’existe pas de “mauvais travail”, même pour les professions les plus détestées. Les gens servent dans leur travail pour mettre de la nourriture sur la table et garder le toit au-dessus de leur tête. Ils ne deviennent pas de mauvaises personnes simplement parce que le travail les oblige à faire des choses impopulaires. Naturellement, si une telle personne décide de faire ces choses impopulaires pour son propre gain (c’est–à-dire voler), cela affecte son karma de manière négative, ce qui affecte à son tour la façon dont elle atteint son objectif final – son dharma.

De l’autre côté de la médaille, si vous avez une bonne motivation et un bon cœur malgré de nombreuses erreurs, vous pratiquez le dharma, et automatiquement, vous vous engagez dans des activités vertueuses. (Bien que cela ne signifie pas que vous obtenez un laissez-passer gratuit pour être un mauvais employé!)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.