Jazz Fest 2017

FUNK FOUNDATION: Un portrait des Mètres
par Francis X. Pavy

Il convient que l’artiste dont le rendu surréaliste des Neville Brothers (JF97), les montrant – littéralement – sous un nouveau jour devenu un classique instantané, soit appelé à dépeindre les origines mêmes du funk une décennie avant que les Frères ne forment leur groupe. Les Nevilles comprenaient le claviériste / chanteur original de Meters, Art Neville, nous avons donc demandé à Francis Pavy de nous ramener encore plus tôt et de réunir le supergroupe d’Art de 1966, George Porter, Jr. (basse), Joseph “Zigaboo” Modeliste (batterie) & Leo Nocentelli (guitare), immortel – et toujours performant – comme Les Compteurs. Pavy a répondu avec une bravade visuelle aussi musclée que les performances du groupe sont rares.

Maître de l’iconographie du sud de la Louisiane, Pavy exploite l’éclairage de scène dans cette représentation imaginée du groupe de funk pionnier de l’Amérique qui se produisait dans l’ancien auditorium municipal il y a un demi-siècle, manipulant la lumière comme on l’a vu pour la dernière fois dans son portrait fanfaron de Jerry Lee Louis (JF07). Il met en scène un rideau de velours bordeaux ondulé brodé d’immeubles du Quartier français descendant d’un ciel de minuit gradué au clair de lune filigrané de bouffées de nuages. La mise en scène formelle, majestueuse et surréaliste contrebalance parfaitement le funk serré et entraînant que ses sujets propulsent de la scène. Leurs postures tendues rendent ces quatre musiciens uniques et inventifs visuellement audibles. De l’âme de ses doigts au cœur de son esprit, Pavy délivre une vérité éternelle. Ce Cajun peut certes peindre, cher, comme l’ont noté ses collectionneurs, notamment: Capitol Records, le Musée d’art de la Nouvelle-Orléans, Ron Howard, Lorne Michaels, Paul Simon et Jimmy Buffett (JF11) pour n’en nommer que quelques-uns. Nous avons de la chance que son cycle d’apparition de 10 ans coïncide avec notre hommage aux Compteurs.

Les musicologues connaissent The Meters comme l’un des pères fondateurs du funk; le down-home de la Nouvelle-Orléans est parallèle aux sons plus urbains de Sly Stone et James Brown. Ils forment le groupe house d’Allen Toussaint (JF09) et de son label (derrière Lee Dorsey, Earl King, Ernie K-Doe (CS14) et Toussaint lui-même, entre autres) à partir de la fin de 1966. En 1969, ils publient ” Sophisticated Cissy ” et ” Cissy Strut “, qui deviennent les 10 meilleurs hits du classement R&B. Les percussions syncopées de Zigaboo se tricote derrière la guitare de Leo et les grooves d’orgue d’Art pour créer un son unique qui leur a valu un culte cognitif, renforcé par leur jeu derrière Dr. John, Betty Harris et Biscuit Boy.

En 1975, The Meters publie ” Fire on the Bayou “, un album qui comprend le hit du Top 40 ” Hey Pocky A-Way.” Le groupe a ouvert pour les tournées des Rolling Stones en 1975 et 1976. Toujours en 1975, ils travaillent sur le projet Wild Tchoupitoulas avec l’oncle d’Art George Landry (“Big Chief Jolly”). En 1977, après huit albums studio, The Meters se sépare. Il a fallu attendre 2000 pour que le groupe se réunisse dans une performance époustouflante au Warfield Theatre historique de San Francisco, en Californie, qui a été répétée au Jazz Fest en 2006 et 2015. Cet événement rare sera ressuscité pour clôturer le Festival 2017. Ne pense même pas à le manquer.

Ceux qui ont la chance de les entendre en live font l’expérience d’un groupe extraordinairement puissant. Bien qu’ils n’aient jamais percé dans le grand public, leur son a alimenté une grande partie du funk et du hip-hop créés depuis les années 1980.Vous avez peut-être entendu parler de certaines des personnes qui les ont échantillonnés dans leurs œuvres: 2Pac, Aaliyah, Timbaland, Nelly Furtado, Ice-T, Black Eyed Peas, Salt-N-Pepa, Wu-Tang Clan, Queen, Sugar Ray, Big Daddy Kane, Captain Murphy, Run-DMC, Queen Latifah, LL Cool J, Beastie Boys, Musiq, NWA, Cypress Hill, EPMD, Public Enemy, A Tribe Called Quest, Naughty by Nature, Tweet, Eminem et, oh oui, même Michael Jackson, Miles Davis et Whitney Houston. La musique des Meters a été la boucle principale de “1 Thing” d’Amerie, qui a été nominé pour deux Grammy et a été #1 sur les charts R& B. Leurs chansons ont alimenté des films tels que “Two Can Play That Game”, “Jackie Brown”, “Drum Line”, “8 Mile”, “Hancock”, “Red” et “Legend”, et des publicités telles que Nike et Google, entre autres. Qui d’at? Maintenant tu sais.

Éditions :

8 500 tirages numérotés sur papier d’archives, 20″ x 32″; $69

1,600 Tirages numérotés signés par l’artiste & sur papier 100% chiffon, 21″ x 33″; 239 Artist

450 Artiste signé et crayon remarqué par Pavy et signé par Art, George, Zig & Leo, estampes Remarquées numérotées sur papier 100% chiffon, 23″ x 36″; $595

300 Artiste – surpeint, signé par l’artiste et Les Compteurs & sérigraphies sur toile numérotées C-Marque, 25″ x 39″ (format non étiré); $895

Spécifications de l’affiche & L’image numérique peut varier légèrement de l’impression réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.