27 morts et 30 000 touchés par les pluies au Salvador

Les pluies pendant sept jours consécutifs ont affecté quelque 30 000 personnes, selon les chiffres publiés jeudi par les autorités lors d’une réunion au cours de laquelle Bukele était accompagné de ses ministres. Sur le nombre total de personnes touchées, un peu plus de 12 000 ont été transférées dans 259 refuges.

Le rapport préliminaire du gouvernement fait également état de 369 maisons détruites et de 1 200 avec des dommages structurels. “Les chiffres changent mais nous devons donner une réponse à tous”, a déclaré le président Nayib Bukele lors de la réunion avec son cabinet.

Crédit: MARVIN RECINOS / AFP via Getty Images

Le pays d’Amérique centrale est confronté à deux urgences: l’une des pluies et l’autre de la pandémie de covid-19. Les autorités sanitaires ont expliqué que dans les refuges, elles appliquent le protocole de distanciation pour réduire le risque de contagion. “Nous distribuons du gel d’alcool et des masques”, a déclaré le ministre de la Santé Francisco Alabí lors de la réunion.

Les pluies constantes ont également endommagé les cultures de maïs, de haricots et de riz et l’excès d’eau devrait affecter les plantations de café. ” Nous allons devoir réfléchir à un plan de relance et de réactivation de l’agriculture. En plus de garantir la nourriture “, a admis le président Bukele, qui a avancé que définir les lignes stratégiques formerait une table à laquelle divers secteurs participeront.

Jeudi, il y avait des rapports de “neuf ponts touchés, 717 glissements de terrain et 21 ravins qui, dans certains cas, ont endommagé des routes qui ont laissé “des municipalités déconnectées”, a déclaré le président salvadorien. Selon les prévisions, les pluies se poursuivront jusqu’au week-end.

Crédit: MARVIN RECINOS / AFP via Getty Images

” Ce n’est pas le moment d’ouvrir l’économie ”

Bukele a insisté sur le fait qu’il n’était pas temps d’ouvrir l’économie et a averti qu’il pensait que les pays qui ont pris cette décision “seront obligés de fermer avant l’arrivée de l’argent” en raison d’une nouvelle vague de cas.

La quarantaine au Salvador a été prolongée jusqu’au 15 juin et il n’y a, pour le moment, aucune date pour commencer à ouvrir progressivement les secteurs. “La quarantaine est longue et douloureuse”, a admis Bukele mais elle se justifie en ce que le nombre de décès dus à des causes associées au coronavirus est inférieur à ceux enregistrés par les pays de la région.

L’Alliance républicaine nationaliste d’opposition (Arena) a demandé à la Cour suprême de Justice de suspendre la validité du décret pris par le gouvernement pour prolonger la quarantaine. Avec l’extension, les gens “doivent choisir entre marcher ou ne pas aller travailler” et dans le cas des entreprises “entre embaucher un minibus pour emmener leurs employés ou fermer” jusqu’au 15 juin, a déclaré sur son compte Twitter Erick Salguero, président du parti.

En réponse à des recours déposés par des particuliers, la Chambre constitutionnelle a déjà suspendu la validité de deux décrets déclarant l’urgence nationale et ordonnant des mesures de quarantaine, tout en étudiant si l’Exécutif prend des pouvoirs à l’Assemblée nationale, ce qui a provoqué une relation tendue entre les organes de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.